Passer au contenu

/ Archives et gestion de l’information

Je donne

Rechercher

Jacques Brault (1933 – )

Jacques Brault, esthéticien, essayiste et poète, après avoir obtenu son. B.A., se donne une solide formation à l'Institut d'études médiévales où il obtient le M.Sc. en 1958. Boursier du Conseil des arts, il entame des études en vue du doctorat à la Sorbonne et fait un stage de spécialisation en études romanes à l'Université de Poitiers. De retour à Montréal il amorce à l'Institut d'études médiévales une carrière professorale où il manifeste la polyvalence de ses intérêts et l'ampleur de ses connaissances. On le retrouve à Harvard ainsi qu'à l'Université d'Aix-en-Provence où il poursuit des recherches en esthétique. Au cours d'un stage (1973-1974) à Washington, il effectue des recherches sur l'histoire de la peinture et de la poésie françaises du 19e siècle. Et il publie (poésie, essai, histoire…).

Tout en poursuivant sa carrière universitaire (successivement: agrégé puis titulaire), il devient membre d'organismes tels l'Union des écrivain québécois et l'Association des littérateurs canadiens et québécois. Radio-Canada International retient ses services à titre de consultant littéraire. Il écrit aussi pour plusieurs émissions littéraires radiophoniques. Il œuvre parallèlement au Conseil des Presses de l'Université pendant deux mandats. Quittant l'Institut, il passe (1981) au Département d'études françaises où il continue de publier. Dans ce contexte, il collabore à l'édition critique des Œuvres d'Alain Grandbois, grâce aux ressources du Fonds GR. La qualité exceptionnelle de l'œuvre littéraire de Jacques Brault est reconnue par l'attribution de nombreux prix dont celui du Gouverneur général (1971, 1985, 1999), le prix Athanase-David (1986) et le prix Gilles-Corbeil (1996). De son côté, l'Université lui confère le statut de professeur émérite (1996).